Accueil

Merci de consulter aussi la page Facebook: doyenné de Comines-Warneton pour suivre l’actualité des paroisses

Refondation : Mouscron-Comines se mettent en marche

Le samedi 6 octobre 2018, les unités pastorales de la région de Mouscron-Comines s’étaient fixé rendez-vous en la paroisse du Bon Pasteur, au cœur du quartier du Nouveau-Monde. C’est ainsi la dernière région pastorale du diocèse à monter dans le train de la Refondation.

L’objectif de cette matinée de lancement était de poser les jalons de la démarche et de remettre en mémoire des membres des différentes communautés de Comines, IMG_5165des 5 clochers et des quartiers de Mouscron le processus vécu par la plupart des unités pastorales du diocèse de Tournai suite au synode diocésain (2011-2013). En effet, cinq régions pastorales sur sept ont déjà pu mettre en place la « Refondation », tandis que Mons-Borinage et Mouscron-Comines entament à leur tour ce vaste chantier.

Le doyen principal de Mouscron, Michel Vermeulen, a accueilli les deux responsables d’UP de la région et l’ensemble des participants. « C’est ensemble que l’on vivra le processus. Que nous puissions être ouverts à ce que l’Esprit souffle dans nos cœurs. Soyons des communautés à l’écoute des préoccupations de chacun et travaillons à construire une Église lieu d’espérance. »

Discernement et créativité

Le vicaire général Olivier Fröhlich a ensuite mis en lumière ce que doit être l’attitude d’une unité pastorale pour faire de ce temps un moment de discernement permettant de construire ensemble la paroisse de demain. À partir des fruits du synode, l’abbé Fröhlich a présenté les contours de la paroisse telle qu’elle peut être vécue aujourd’hui, dans notre société.

La communauté de fidèles forme la paroisse. Elle est le signe du Christ aujourd’hui. Dans la vie sociale, elle se doit d’être auprès des plus fragiles. L’unité pastorale offre à la population de IMG_5161son territoire ce qu’il faut pour vivre en chrétien. Notre église doit être missionnaire, elle se transformera pour vivre sa mission première qui est l’évangélisation, dans une attitude de « sortie ».

La démarche Refondation mettra en place des groupes de travail qui œuvreront à réfléchir aux enjeux de notre réalité pastorale, en prenant le temps de poser un regard sur les choses qui se vivent et en essayant d’ouvrir notre vision le plus largement possible. Un processus de créativité qui se vivra ensemble.

Se mettre en route

Les participants ont également eu la joie d’écouter le témoignage d’une membre de l’EAP du Val d’Escaut, accompagnée du doyen Laurent Ruelle. Ils ont ainsi expliqué très concrètement comment, au niveau de leurs réalités, la démarche de refondation les a « mis en route »… Certes, une réalité territoriale n’est pas l’autre, mais le dynamisme qu’ils ont apporté en décrivant quelques-uns de leurs projets a donné à l’assemblée un aperçu du souffle noIMG_5166uveau que la démarche peut engendrer dans la vie des clochers.

De son côté, Mgr Guy Harpigny a rappelé l’importance d’être témoin du Ressuscité, maintenant, là où nous vivons. Est-ce que notre manière de vivre ensemble interpelle ? Sommes-nous signes de notre unité personnelle avec Dieu ? Travaillons-nous à l’accueil de chacun dans l’Église ? Dans la situation actuelle, regardons ce qui est possible pour inviter les personnes de bonne volonté.

Après ces divers éclairages, témoignages, carrefours et échanges, la matinée s’est clôturée par un temps de convivialité avec tous les participants.

Les assemblées locales

Les prochains rendez-vous pour les unités pastorales sont :

Le 15 octobre 2018 pour l’unité pastorale des cinq clochers
Le 23 octobre 2018 pour l’unité pastorale de Comines
Le 26 octobre 2018 pour l’unité pastorale de Mouscron-centre

D’après la newsletter du diocèse de Tournai