Accueil

Merci de consulter aussi la page Facebook: doyenné de Comines-Warneton pour suivre l’actualité des paroisses

Familles, lumière pour le monde

Pendant près de deux ans, le diocèse a pris le temps d’écouter et questionner les familles, en privilégiant un temps de réflexion.  pour répondre à leurs préoccupations. Lors de la journée de clôture du 3 juin à Bonne-Espérance, un message aux familles a été promulgué.

Nous, Église catholique en Hainaut, nous nous émerveillons de ce qui se vit au coeur des familles. Comment ne pas être admiratifs devant tant d’amour et de générosité offerts sans retenue? A l’heure où beaucoup de nos contemporains sont fragilisés IMG_20180603_120738par la vie, la famille reste une force et un refuge, même quand elle est marquée par des échecs ou des incompré-hensions. Elle est un lieu privilégié où chacun peut s’épanouir, où l’on apprend à aimer, partager et servir. « Le bien de la famille est déterminant pour l’avenir du monde et de l’Eglise », rappelle le pape François (Exhortation Apostolique Amoris Laetitia n° 31).

Les familles sont une richesse pour la société, parce qu’elles témoignent dans leur vécu quotidien que la générosité, l’engagement, la fidélité, l’esprit de service et le pardon ne sont pas de vains mots. Elles sont un lieu privilégié où se construisent des ponts entre les générations et les cultures. Nous avons besoin de leur engagement dans la société, pour mettre au service de tous, la solidarité et la fraternité qui les animent.

Notre Église doit aujourd’hui plus que jamais se mettre à l’écoute des familles. Car elles sont riches d’enseignement quand elles nous apprennent quelles réalités elles traversent, quelles attentes les travaillent, quels engagements les enthousiasment. Dans un monde qui évolue, le visage des familles a bien changé en quelques années : recomposées, monoparentales, familles avec parents de même sexe… Elles sont désormais très diverses sans qu’un modèle vienne s’imposer. C’est probablement aussi ce qui les rend plus fragiles. Nous choisissons d’écouter avec intérêt et d’accom-pagner avec bienveillance toutes leurs recherches quand elles visent à soutenir un amour fort et généreux.

A travers tant de rencontres, nous découvrons la créativité dont font preuve tIMG_20180603_122336ant de familles. Cette créativité ne demande qu’à s’exprimer au sein de nos communautés chrétiennes, sachons lui offrir une place. Les générations plus jeunes surtout nous poussent à faire résonner l’Évangile dans le monde numérique, qui oriente toujours plus nos relations, notre réflexion, et même notre prière.

La vie selon l’Évangile et la vie des familles devraient toujours être vécues sous le signe de l’amour. Malheureu-sement, nous expérimentons tous que nombre de familles sont traversées par la souffrance, quand l’amour est meurtri ou devient blessant, quand les épreuves fragilisent les personnes. Nous, catholiques du Hainaut, nous voulons être aux côtés de ces familles blessées en quête de paix et de bonheur. Nous nous engageons à accompagner ces personnes qui cherchent à construire un nouvel équilibre ou à fonder un nouveau foyer, et à être pour elles un signe de miséricorde. Car Dieu vient rejoindre chacun sur son chemin de vie.

Nous croyons que les familles sont un lieu essentiel de croissance humaine et spirituelle, où l’on peut grandir sous le regard confiant de celles et ceux qui nous aiment. Elles sont les premiers acteurs de l’éducation et, pour les familles croyantes, de la découverte de la foi avec leurs enfants : les enfants et les jeunes ont besoin de témoins qui vivent de manière épanouissante leur amour, leurs valeurs, leur foi, et de lieux où l’on peut découvrir la tendresse de Dieu. Nos communautés chrétiennes se font une joie d’accueillir chacun pour aider jeunes et familles à découvrir Jésus Christ et à grandir dans la foi.

Nous, Église catholique en Hainaut, avec notre Évêque, nous croyons que les familles sont lumière pour le monde. Toutes et tous ensemble, nous choisissons de privilégier l’écoute et la bienveillance et de nourrir l’espérance, afin que chaque famille puisse s’épa-nouir dans la paix. Car « la joie de l’amour qui est vécue dans les familles est aussi la joie de l’Eglise », écrit le pape François (Amoris Laetitia n° 1).