Accueil

Merci de consulter aussi la page Facebook: doyenné de Comines-Warneton pour suivre l’actualité des paroisses

Le temps du Carême

Voici revenu le temps du Carême. Ce mot évoque souvent des idées ou préjugés d’efforts, de privations, d’austérité, bref, pas vraiment réjouissant…: Ne parle-t-on pas de « Face de Carême? » Et si tout cela était faux: ce temps n’est-il pas plutôt un moment fort de retour joyeux à une vie chrétienne plus profonde, plus intense, plus épanouissante? Pourquoi ne pas repenser à l’essentiel, au cœur d’une vie à la suite du Christ?                                             Le Carême, c’est quoi?

        Le temps de la Foi.               

Un temps d’approfondissement de la FOI, c’est-à-dire d’une Confiance en ce Dieu Père que Jésus est venu nous révéler comme un Dieu proche, aimant, accueillant chacun de ses enfants avec une tendresse paternelle. Temps d’intimité avec ce Dieu, dans la prière, le cœur à cœur avec Dieu qui nous attend et qui nous espère…

         Le temps de l’Espérance.                                                                                                                                                                                                                                                                             Un temps d’approfondissement de l’Espérance, qui ne se confond pas avec un optimisme béat: une espérance active, agissante, qui construit jour après jour, vaillamment, un monde selon nos rêves et le désir de Dieu… C’est long et lent, mais entrevoyons sur ce chemin montant, au sommet de nos rêves, un bonheur et une paix à construire patiemment, courageusement, et ensemble.

          Le temps de l’Amour.    

Un temps d’approfondissement de l’Amour: ni pitié ni condescendance, ni paternalisme, mais regard chaleureux, intense, partage généreux de biens, mais surtout de soi-même, de son temps, de son petit confort, loin du repli sur soi… « Je suis riche de ce que je peux partager »                                                           

                                                                                       Bon Carême à chacun et chacune.                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Abbé Jean Demay