Halloween, fête chrétienne ?

Fortement décriée pour ses aspects extérieurs macabres, Halloween, de tradition primitive méconnue,  raccroche la fête d’origine celtique à une certaine spiritualité. Le succès d’Halloween aujourd’hui est tout autre, c’est la commercialisation de son image qui  rend la fête aussi populaire tout en valorisant le slogan. Ne va-t-on pas jusqu’à créer des journées avec cette caricature comme thème… Journées où les déguisements, pas toujours de bon goût, font resurgir démons et sorcières ranimant dans les diverses populations les craintes ancestrales : peur de la mort, de l’enfer, des revenants et autres fantômes… là où l’âme des trépassés revient hanter les foyers.

Si au départ Halloween est une fête païenne celte célébrée dans la soirée du 31 octobre (héritage de la fête de Samain qui se déroulait sous l’autorité du druide), c’est le pape Grégoire IV qui plaça la célébration de tous les saints au 1er novembre afin de christianiser la fête de Samain et les réjouissances de la veille, selon de nombreux spécialistes, doivent être rattachées à la tradition chrétienne.  On connaît la suite, notre société se l’est accaparée dans un but mercantile. A nous de faire la distinction entre un matérialisme exacerbé et la quête des valeurs spirituelles qui lui sont reconnues…

                                                                                                                          Jean-Claude Walle

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *