Lys et moi express (n°107/ 28 avril 2019)

Edito

Première communion

Avec le baptême et la confirmation, la première communion est l’un des trois sacrements de l’initiation chrétienne. Ce rite désigne la première communion au corps et au sang du Christ pendant la messe.

Le plus souvent, elle a lieu lorsque l’enfant a autour de 7 ans, autrement dit ; selon le code de droit canonique (canon 913) les enfants doivent avoir une connaissance suffisante et avoir reçu une préparation soignée de sorte qu’ils comprennent le mystère du Christ à la mesure de leur capacité.

Aux premiers temps de l’Eglise, baptême et eucharistie étaient célébrés en même temps. C’est le quatrième concile du Latran en (1215) qui a reporté la première communion à l’âge de discrétion, celui auquel l’enfant sait distinguer le pain eucharistique du pain ordinaire et corporel.

Le concile de Trente en fait une cérémonie « solennelle », les enfants y sont préparés, ce qui permet au passage de catéchiser les parents – la communion est célébrée à la fin du catéchisme, vers 11 ou 12 ans, âge également du certificat d’études primaires et donc de l’entrée dans la vie active.

Mais, en 1910, le pape Pie X demande qu’on admette à l’eucharistie les enfants dès « l’âge de raison »  vers 7 ans. On se met alors à distinguer la première communion de la communion solennelle de manière plus festive vers 12 – 13 ans.

Aujourd’hui pour les catéchistes, l’accompagnement des enfants vers les sacrements de communion et de confirmation, s’est donc complexifié, mais il est aussi devenu plus riche et plus intéressant, car il permet aussi à des parents de se remettre en route.

Et depuis une quinzaine d’années, les adultes sont de plus en plus nombreux à demander eux aussi, ces sacrements de l’initiation.

Après une formation de catéchisme d’une année et plusieurs rencontres avec l’évêque du diocèse et les autres catéchumènes, les adultes sont prêts pour recevoir les trois sacrements.

Dans ce cas, le rituel prévoit que les trois sacrements baptême, communion et confirmation soient célébrés dans la nuit de Pâques. Dans notre doyenné de Comines, un jeune adulte, Mathéo, a reçu les trois sacrements dans la nuit de Pâques en l’église saint Martin de Bas-Warneton.

On n’est pas chrétien tout seul : effectivement, l’union à Dieu est quelque chose d’intérieur, de personnel.  Mais ça se guide ; ça se développe grâce aux autres. On n’est pas chrétien tout seul. On naît dans une communauté.

La première est la trinité d’Amour,  (nos parents)  l’homme, la femme et l’enfant. Cette communauté doit aider ses membres à pousser dans toutes les dimensions, spirituelle comprise. Et le catéchisme les mettra sur la route du Christ.

Parents chrétiens : que faites-vous avec vos enfants ? Est-ce que vous vous rassemblez pour prier en famille le soir ?      

Abbé André Cardinael                                                                      

Horaire des messes

Paroisse saint-Chrysole, Comines

Samedi 27 avril, 17h : chapelle, messe. Dimanche 28 avril, 10h30 : messe pour la communauté paroissiale ; messe en l’honneur de saint Antoine. Lundi 29 avril, petite chapelle du collège, 18h30 : messe ; 19h : prière des mamans. Mardi 30 avril, chapelle, 8h30 : messe pour une famille (N.). Jeudi 2 mai, chapelle, 8h30 : messe pour une défunte (M.L.) ; de 14h à 15h : adoration. Samedi 4 mai, chapelle, 17h30 : messe avec partage de l’Evangile aux enfants, l’Evangile expliqué autrement. Dimanche 5 mai, 10h30 : messe pour la communauté paroissiale ; messe pour une famille (V.). Lundi 6 mai, petite chapelle du collège, 18h30 : messe ; 19h : prière des mamans. Mardi 7 mai, chapelle, 8h30 : messe pour une famille (N.). Jeudi 9 mai, chapelle, 8h30 : messe. Dimanche 12 mai, 10h30 : messe pour la communauté paroissiale ; messe pour Mélanie Moeneclaey-Roobaert ; messe pour Julienne Debue.

Paroisse saints-Pierre-et-Paul, Ploegsteert

Dimanche 28 avril, 9h30 : messe souvenir pour Michel Mahieu et les membres défunts de la famille. Mardi 30 avril, 18h : messe pour une malade et pour une intention particulière. Jeudi 2 mai, de 17h à 18h : adoration suivie de la messe pour une intention particulière. Mardi 7 mai, 18h : messe pour une intention particulière. Dimanche 12 mai, 10h30 : la messe des premières communions a lieu au Bizet (Place de la Rabecque inaccessible).

Paroisse saint-André, le Bizet

Samedi 27 avril, 17h30 : messe pour les défunts d’une famille ; messe pour les défunts de la famille L.P. Lundi 29 avril, 18h : messe pour une famille. Mercredi 1er mai, 18h : messe en action de grâce. Vendredi 3 mai, 18h : messe pour la famille Frémaut et ses défunts ; messe pour la famille Carpentier-Desoutter. Samedi 4 mai, 17h30 : messe pour les défunts de la famille L.P. ; messe pour une famille. Lundi 6 mai, 18h : messe pour la famille Turcq. Mercredi 8 mai, 18h : messe pour J.D.M.T. Vendredi 10 mai, 18h : messe pour la famille Pétillon. Samedi 11 mai, 17h30 : messe pour les défunts de la famille L.P. Dimanche 12 mai, 10h : messe avec premières communions.

Paroisse saints-Pierre-et-Paul, Warneton

Mercredi 1er mai, 18h : messe pour les paroissiens. Dimanche 5 mai, 10h30 : messe des premières communions. Mercredi 8 mai, 18h : messe pour les paroissiens.

Paroisse Notre-Dame de l’Assomption, Houthem  

Samedi 27 avril, 15h : messe des premières communions. Vendredi 3 mai, 18h30 : messe. Vendredi 10 mai, 18h30 : messe. Samedi 11 mai, 17h30 : messe fondée pour Constant Delbecque.

Paroisse saint-Martin,   Bas-Warneton

Dimanche 28 avril, 11h : messe dominicale. Mercredi 8 mai, 8h30 : messe hebdomadaire.   Dimanche 12 mai, 11h : messe dominicale ; messe demandée par la Fédération nationale des Combattants (74e anniversaire de la fin de guerre 1940-1945) et ensuite cérémonie au monument aux morts.

Paroisse saint-Eloi,    Ten-Brielen

Dimanche 28 avril, 9h15 : messe dominicale. Dimanche 12 mai, 9h15 : messe dominicale.

Carnets de famille

Nous ont quittés dans l’espérance de la résurrection:

Jules Vansteenkiste de Comines-Ten-Brielen, le 13 avril à l’âge de 89 ans. Claude Maquestieau de Bas-Warneton, le 13 avril à l’âge de 72 ans. Aurélie Eeckeloot de Comines, le 16 avril à l’âge de 20 ans. Alfreda Scherlynck de Warneton, le 17 avril, à l’âge de 91 ans. Vital Storme de Ploegsteert, le 18 avril à l’âge de 94 ans. Madelein Marescaux de Ten-Brielen, le 21 avril à l’âge de 89 ans.

A vos agendas

La mobilité dans l’entité

Le lundi 29 avril à 19h en la salle paroissiale de Ploegsteert , la rencontre des Equipes populaires, ouverte à tous, sera  axée sur les problèmes de mobilité dans notre entité surtout les week-ends en insistant sur le fait que la mobilité  doit être proche  du citoyen en tant que service public.

Last Post de mai.

En ce 3 mai, premier vendredi du mois, le Last Post joué sous les voutes du mémorial britannique de la rue de Messines à Ploegsteert résonnera à 19h précises. Les invités d’honneur sont: le Mouvement dynastique belge et la chorale Altiora. En plus des dépôts de gerbes, la chorale interprétera cinq chants: ‘In Flanders Fields’ sur un arrangement de Roger Emerson, ‘l’Hymne des fraternisés’, un des thèmes du film ‘Joyeux Noël’ réalisé par Christian Caron et les trois hymnes, le ‘God save de Queen’, la ‘Marseillaise’ et la ‘Brabançonne’. L’aumônier des armées prononcera les prières du début et de fin de cérémonie.

Le comité du mémorial fêtera cette année son vingtième anniversaire au cours de la cérémonie de juin. Depuis le Last Post inaugural il a organisé deux cent cinquante-neuf Last Post et le public régional s’est toujours montré intéressé par cette cérémonie, en principe courte, dont le but est le souvenir des jeunes gens de l’étranger et principalement du Commonwealth, venus mourir pour que nous restions libres. Voilà ce qui doit encore nous hanter… cette frêle liberté exposée à tous les excès des dictatures. L’exhortation récitée en anglais et en français souligne bien ce sens:

« Ils ne vieilliront pas comme nous qui leur avons survécu; ils ne connaîtront jamais l’outrage ni le poids des années; quand viendra l’heure du crépuscule et celle de l’aurore, nous nous souviendrons d’eux ».

Muguet du 1er mai

Fleur de printemps par excellence puisque sa floraison intervient en mai, le muguet est traditionnellement une fleur qui porte bonheur. D’ailleurs, d’après le langage des fleurs, le muguet signifie « retour de bonheur »… On dit que celui qui trouve un brin de muguet à 13 clochettes sera tout particulièrement favorisé par le destin ! Le muguet est également associé aux grands couturiers, comme Christian Dior dont c’était la fleur fétiche. On retrouve d’ailleurs la senteur du muguet dans de nombreux parfums.

Produit à grande échelle dans la région nantaise pour être vendu lors du premier mai, le muguet peut également être cultivé dans les jardins ombragés et frais, ou se trouver à l’état sauvage dans les sous-bois. Mais attention, le muguet reste une plante très toxique, et il ne faut porter à la bouche ni les feuilles, ni les fleurs, ni les fruits, ni même l’eau du vase. Prenez donc vos précautions avec les jeunes enfants attirés par le parfum suave des clochettes blanches. Quant aux cartes muguet de 1er mai, elles sont absolument sans danger, pour les grands comme pour les petits !

On offrait du muguet à tous ceux que l’on aimait, famille et amis. Cependant, l’usage voulait plus particulièrement que le jeune homme offre du muguet à sa fiancée, et que tout l’entourage d’une jeune maman se manifeste au premier mai en fleurissant sa maison afin d’offrir au bébé un présage de bonheur.

 

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *