Lys et moi express (n°106 / 14 avril 2019)

Edito

La joie de Pâques 

« Ce jour que fit le Seigneur est un jour de joie immense, Alléluia ! »

Chers frères et sœurs, par sa résurrection,  le Christ nous ouvre à l’espérance du bonheur sans fin de tout homme auprès de Dieu. Une fois pour toute, Notre Seigneur Jésus-Christ manifeste ainsi la victoire de la vie sur la mort, de la grâce sur le péché, de la lumière sur les ombres de nos vies, de la gloire de Dieu sur les puissances des ténèbres, de l’amour de Dieu sur le mal qui est en tout homme.

Voilà pourquoi, l’évènement de ce grand passage « Pâques » devient le point culminant dans lequel notre  foi trouve son fondement. Saint Paul y revient et insiste : «  Si le Christ n’est pas mort et ressuscité, alors notre foi est vaine ». 

Le mystère de Pâques produit un bouleversement réduisant la mort à un passage vers la transformation et l’épanouissement de notre vie actuelle. Notre transformation, notre résurrection est déjà accomplie en Christ mais il nous reste  à égrener cette réalité profonde, très concrètement au long des jours dans nos manières de vivre  à travers la bienveillance, l’humilité, la douceur, la patience, le pardon mutuel, la charité,…

Joyeuse et sainte fête de Pâques

Doyen Joseph Nyembo

Horaire des messes

Paroisse saint-Chrysole, Comines

Dimanche 14 avril, 10h30 : bénédiction des rameaux ; messe pour la communauté paroissiale ; messe pour les époux Michel et Mélanie Moeneclaey-Roobrt ; messe pour Alex Braem. Lundi 15 avril, 18h30 : petite chapelle du collège, messe ;    19h prière des mamans. Jeudi 18 avril, 18h : célébration du Jeudi-Saint à Warneton. Vendredi 19 avril, 15h : office de la Passion. Samedi 20 avril, 20h : Veillée pascale au Bizet, à Houthem et à Bas-Warneton. Dimanche 21 avril, Pâques, 10h30, messe pour Aimé Dewulf. Mardi 23 avril, 8h30 : chapelle, messe pour une famille (N.). Jeudi 25 avril, 8h30 : messe pour les missions. Samedi 27 avril, 17h : chapelle, messe. Dimanche 28 avril, 10h30 : messe pour la communauté paroissiale ; messe en l’honneur de saint Antoine.

Paroisse saints-Pierre-et-Paul, Ploegsteert

Dimanche 14 avril, 9h30 : bénédiction des rameaux ; messe pour Urbain Vandersyppe et les défunts de sa famille ; messe pour Simonne et Willy Mathys et les défunts de leurs familles. Mardi 16 avril, 18h : messe pour des défunts. Vendredi 19 avril, 15h : Office du Vendredi-Saint. Dimanche 21 avril, 11h : messe solennelle de Pâques avec la participation de la chorale Altiora ; messe pour un défunt (E.G.). Mardi 23 avril, 18h : messe pour une intention particulière ; messe pour une défunte. Dimanche 28 avril, 9h30 : messe souvenir pour Michel Mahieu et les membres de la famille.

Paroisse saint-André, le Bizet

Samedi 13 avril, 17h30 : messe avec bénédiction des rameaux ; messe pour  Jean Claerhout, Marie-Aimée Vandamme et les défunts de la famille. Lundi 15 avril, 18h : messe pour Maria Mahieu. Mercredi 17 avril, 18h : messe en action de grâce. Vendredi 19 avril, 19h : chemin de croix. Samedi 20 avril, 20h : veillée pascale ; messe pour les défunts de la famille L.P. ; messe pour un défunt J. Lundi 22 avril, 10h : messe pour une intention particulière. Mercredi 26 avril, 18h : messe pour une famille. Vendredi 26 avril, 18h : messe pour la famille Pétillon. Samedi 27 avril, 17h30 : messe pour les défunts d’une famille ; messe pour les défunts de la famille L.P.

Paroisse saints-Pierre-et-Paul, Warneton

Mercredi 17 avril, 18h : messe pour les paroissiens. Jeudi 18 avril, 18h : messe du Jeudi-Saint.  Vendredi 19 avril ; 18h : chemin de croix à Bas-Warneton. Samedi 20 avril, 15h : baptême de six enfants qui suivent le catéchisme pour la première communion. Dimanche 21 avril, 9h30 : messe de la Résurrection. Mercredi 24 avril, 18h : messe pour les paroissiens.

Paroisse Notre-Dame de l’Assomption, Houthem 

Samedi 13 avril, 17h30 : messe avec bénédiction des rameaux ; messe fondée pour Rémy Clarebout et Esther Vandewalle. Vendredi 19 avril, 17h : chemin de croix. Samedi 20 avril, 20h : veillée pascale. Vendredi 26 avril, 18h30 : messe. Samedi 27 avril, 17h30 : messe.

Paroisse saint-Martin, Bas-Warneton

Dimanche 14 avril, 11h : messe dominicale avec la bénédiction des rameaux. Messe pour les enfants du KT 2 animée par la chorale « Chœur de Lys » Mercredi 17 avril, 8h30 : messe hebdomadaire. Vendredi 19 avril, 18h : chemin de croix. Samedi 20 avril, 18h : temps de prière Ephata avec le catéchumène ; 20h : veillée pascale avec les sacrements initiatiques pour Matéo animée par la chorale « Chœur  de Lys » Mercredi 24 avril, 8h30 : messe hebdomadaire.

Paroisse saint-Eloi,  Ten-Brielen

Dimanche 14 avril, 9h15 : messe dominicale. Vendredi 19 avril, 17h : chemin de croix. Samedi 20 avril, 20h : veillée pascale. Vendredi 26 avril, 18h30 : messe. Samedi 28 avril, 17h30 : messe.

Carnets de famille

Nous ont quittés dans l’espérance de la résurrection:                                Jacqueline De Donder de Warneton, le 31 mars à l’âge de 97 ans. Daniel Ceulenaere de ten-Brielen, le 2 avril à l’âge de 73 ans. Bernadette Vieren de Comines, le 2 avril à l’âge de 90 ans. Léo Van Dyck de Comines, le 2 avril à l’âge de 62 ans. Thierry Féburier de Comines-Ten Brielen, le 7 avril à l’âge de 55 ans. 

Merci de prendre note des modifications suivantes

 Le chemin de croix du vendredi 19 avril à 18h aura lieu à Bas-Warneton et non à Warneton (où la Société d’Histoire a entreposé ses archives).

Le jour de Pâques, 21 avril, la messe à Ploegsteert aura lieu à 11h.

 La messe des premières communions aura lieu le dimanche 12 mai à 10h30 au Bizet et non à Ploegsteert (où la place de la Rabecque est en travaux).

Les confirmations du dimanche 26 mai à Warneton auront lieu à 11h et non 10h (pour permettre à chacun d’accomplir son devoir électoral).

Premières communions et Confirmations  en 2019

Les premières communions auront lieu, en 2019, aux dates suivantes : le samedi 27 avril à 15h à Houthem, le dimanche 5 mai à 10h30 à Warneton, le dimanche 12 mai à 10h30 au Bizet et le dimanche 19 mai à 10h30 à Comines.

Les confirmations seront célébrées le samedi 25 mai à 15h et dimanche 26 mai à 11h à Warneton.

 Des cloches…  aux œufs de Pâques.

D’origine asiatique, les cloches nous arrivent par la Méditerranée puis en Gaule au début de l’ère chrétienne. Vers l’an 700, les moines se les approprient. Elles serviront à appeler les religieux aux diverses offices qui ponctuent la journée. Elles ont le grand avantage d’émettre des sons qui peuvent être entendu de tous à des distances importantes suivant, bien sûr, la direction du vent.

Aussi les placera-t-on bientôt dans des tours puis dans les clochers de nos églises où le timbre qu’on sonne, la durée et l’écart de tintement annoncent les joies comme les peines et les malheurs. L’angélus, le glas, l’appel des fidèles aux offices et autres cérémonies,  le carillon joyeux lors des fêtes, des mariages, des baptêmes font que les cloches rythment les activités et la vie religieuse d’une paroisse. Aussi lorsqu’elles cessent de sonner, sommes-nous interloqués. Il est, en effet,  une courte période durant laquelle on ne les entend plus, c’est lors du rappel de la passion du Christ, du jeudi saint à la veillée pascale du samedi saint : plus de cloches, plus d’orgue, plus de musique.

La tradition veut que les cloches, ailées pour la circonstance, partent pour Rome  mais qu’elles nous reviennent chargées d’œufs qu’elles vont déposer dans les jardins pour la plus grande joie des petits enfants. Si aujourd’hui, les œufs distribués sont en chocolat, habilement décorés par nos maîtres chocolatiers, ils furent autrefois de simples œufs de poules que l’on trempait dans des ma-cérations de végétaux pour leur faire prendre de la couleur. La coutume, avérée, explique que les œufs étaient proscrits par l’Eglise pendant toute la durée du Carême. Un fait est certain, nos aïeux n’allaient pas se défaire de cette nourriture qui était une des bases de leur alimentation, aussi les conser-vaient-ils 40 jours, les récents étaient consommés à la fin de la période de jeûne, les autres servaient à la décoration.

Une coutume bien en vigueur est la ‘chasse aux œufs’ qu’organisent certaines associations et qui ont lieu dans un espace limité, un bois la plupart du temps, où les enfants invités doivent découvrir et apporter un maximum d’œufs que l’on a cachés. Ceux-ci  sont ensuite distribués de façon équitable.

Une autre coutume, qui se perd d’ailleurs, voit nos enfants de chœur parcourir la campagne munis de grands paniers et de crécelles, durant le temps pascal, et quémander des œufs souvent remplacés par quelque menue monnaie.

Quant à l’œuf du vendredi saint conservé et qui, dit-on, ne pourrit pas… y voit-on un miracle perpétuel? N’allons pas jusque-là, Pâques est lié au mouvement lunaire et il est fort probable que cette période influence la ponte. Faites-en l’expérience à d’autres mois.

Il est aussi coutume de dire de ne pas mettre tous ses œufs dans un même panier, mais ça c’est une autre histoire.

Jean-Claude WALLE

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *