Lys et moi express (n°103 / 24 février 2019)

Edito

Le carême avec les partenaires Philippins

Mgr Jean-Pierre Delville, évêque de Liège et évêque référendaire pour Entraide et Fraternité a, en juillet 2018,  pris le chemin des Philippines pour rencontrer les partenaires et visiter les projets soutenus par Entraide et Fraternité sur l’île de Mindanao.  

Qu’est-ce qui vous a marqué lors de cette visite auprès des partenaires d’Entraide et Fraternité ?

Après le choc de la ville de Manille, Mindanao, île rurale, est un changement de monde. C’est la pauvreté : à bien des endroits, on se croirait en Afrique, des cabanes avec taule ondulée. C’est là que nos projets se trouvent. C’est très fragile, les gens vivent avec un porc comme seule richesse, qu’ils entretiennent pour qu’il puisse avoir des petits. Grâce au porc, on a acheté un scooter ; grâce au scooter, on peut conduire les enfants à l’école. Mais cela reste évidemment à petite échelle. Les familles n’ont pas besoin d’agro-alimentaire: un petit lopin leur suffit pour vivre et permettre aussi que les enfants ne quittent  pas les campagnes pour aller vers les villes ou à l’étranger. J’ai trouvé le travail de nos partenaires réellement remarquable. J’ai aussi beaucoup apprécié le travail de dialogue avec les musulmans et de défense des populations indigènes.

 Qu’avez-vous, dans une perspective de Carême, trouvé ’enthousiasmant dans le travail de ces partenaires ?

D’abord, le dynamisme des gens et des associations, leur professionnalisme, leur engagement, leur sens de la solidarité.

Comment tout cela peut-il résonner chez nous, tout spécialement en période de Carême ?

Je dirais d’abord au travers de cette solidarité qui donne de beaux résultats ainsi que par le souvenir de ces paroisses dynamiques et engagées dans l’écologie et l’accompagnement social des paysans. J’ai bien vu, là-bas, le lien entre la foi chré-tienne et la solidarité humaine. Il y a une grande importance qui est accordée à la dimension protectrice de la foi chrétienne qui donne une certaine sécurité de vie, une certaine perspective d’avenir, une structure du présent, importantes face à l’insécurité matérielle. Elle donne aux gens des armes pour affronter cela par le biais d’une force spirituelle. Pour notre public, rencontrer les partenaires sera très important : il est particulièrement  utile de comprendre pour qui et pour quoi on va donner de l’argent, comprendre que ce n’est pas juste un subside à des familles défavorisées mais un soutien à des associations porteuses de solidarité, d’avenir et de vision écologique qui n’est plus un luxe mais la formule d’avenir.

 Quel est encore le sens du Carême en 2019?

Ce message de solidarité d’abord. Le Carême, c’est 40 jours de spiritualité mais dans lesquels il y a aussi cette dimension de solidarité ainsi que d’austérité et de péni-tence. Mais il y a d’abord la dimension de rencontre avec Dieu. Je pense que consacrer du temps pour rencontrer Dieu est important; le faire en ayant à l’esprit l’exemple de personnes qui vivent la solidarité, c’est stimulant. Les gens de là-bas attendent que nous ayons, nous aussi, une activité spirituelle. Ils attendent que l’on prie pour eux et que notre solidarité ne se manifeste pas seulement par de l’argent mais par un lien spirituel avec eux. Le témoignage chrétien que donnent les Philippins doit nous toucher car, grâce à leur foi, ils gardent le courage partout dans le monde et sont soutenus par leur lien avec leur famille. Ce sont des valeurs qui nous ouvrent l’esprit. Concernant, par exemple, le jeûne du Carême, nous sommes devenus moins formalistes en Europe mais plus ouverts à la dimension de solidarité qui n’existait pas autrefois et faisait du Carême une pratique individuelle plus stricte dans l’austérité et la pénitence, certes avec une dimension de communauté mais moins solidaire. Dans les écoles par exemple, aujourd’hui, clairement, les actions de Carême sont des actions de solidarité. De la sorte, les jeunes réfléchissent aux projets qu’ils veulent soutenir mais ce projet social nourrit le côté spirituel puisqu’il s’agit d’une conversion personnelle où l’on accepte ses propres pauvretés car, dans le monde d’aujourd’hui, on a moins tendance à se convertir au travers d’un progrès spirituel qu’à faire ce qui nous plaît. Cela nécessite une humilité personnelle : je ne me suffis pas à moi-même, j’ai besoin de Dieu. C’est s’ouvrir à la parole de l’autre pour grandir soi-même.

En savoir plus :

Interview extraite du Juste Terre n°158 d’Entraide et Fraternité

En l’illustration, l’affiche de Carême proposée par des jeunes philippins montrant leurs revendications

Les collectes du Carême de partage ont lieu les 30/31 mars et 13/14 avril

Ce mardi 2 avril 2019 à 19h au domaine paroissiale du Bizet aura lieu une rencontre avec Joy, une  témoin philippine  d’ «Entraide et Fraternité» autour d’un repas sobre  proposé par les Equipes populaires.

 Horaire des messes

Paroisse saint-Chrysole, Comines

Dimanche 24 février, 10h30 : messe pour la communauté paroissiale ; messe pour une défunte (G.V.). Lundi 25 février, 18h30 : petite chapelle du collège, messe ; 19h : prière des mamans. Mardi 26 février, 8h30 : chapelle, messe pour une famille (N.). Jeudi 28 février, 8h30 : chapelle, messe pour des défunts (P.F.). Samedi 2 mars, 17h30 : chapelle, messe avec partage de l’Evangile pour les enfants : l’Evangile expliqué autrement. Dimanche 3 mars, 10h30 : messe pour la communauté paroissiale ; messe pour une défunte (M.L.). Lundi 4 mars, 18h30 : petite chapelle du collège, messe ; 19h : prière des mamans. Mardi 5 mars, 8h30 : chapelle, messe pour une famille (N.). Mercredi 6 mars, mercredi des Cendres, 11h : chapelle, messe avec imposition des cendres. Jeudi 7 mars, 8h30 : chapelle, messe en l’honneur de saint Antoine ; de 14h à 15h : adoration. Dimanche 10 mars, 10h30 : messe pour la communauté paroissiale ; messe célébrée à l’occasion du cinquième anniversaire du décès de Georges Hennebo ; messe pour Raphaël et Irène Delmotte-Vierstraete et Michel Delmotte. Mardi 12 mars, 8h30 : chapelle, messe pour une famille (N.). Jeudi 14 mars, 8h30 : chapelle, messe pour des défunts (D.F.). Samedi 16 mars, 17h30 : chapelle, messe pour une défunte (G.V.). Dimanche 17 mars, 10h30 : messe pour la communauté paroissiale ; messe en l’honneur de saint Chrysole.

 Paroisse Notre-Dame de l’Assomption, Houthem 

Samedi 23 février, 17h30 : messe. Vendredi 1er mars, 18h30, messe. Vendredi 8 mars, 18h30 : messe pour un défunt. Samedi 9 mars, 17h30 : messe pour Paulette Noël, Guy Clausse, Marcel Guiot, Maurits Rosseel et leurs défunts ; messe pour Elise Galand, Robert Breyne et Marie Bonduelle. Vendredi 15 mars, 18h30 : messe.

Paroisse saint-Eloi,  Ten-Brielen

Dimanche 24 février, 9h15 : messe Dimanche 10 mars, 9h15 : messe pour C.P.M.

Paroisse saints-Pierre-et-Paul, Ploegsteert

Dimanche 24 février, 9h30 : messe pour la communauté paroissiale ; messe pour des défunts. Mardi 26 février, 18h : messe pour les défunts des familles P.W.-D.S. Mardi 5 mars, 18h : messe pour les défunts d’une famille (L.B.-L.L.). Jeudi 7 mars, de 17h à 18h : adoration suivie de la messe. Dimanche 10 mars, 9h30 : messe pour Urbain Vandersyppe. Mardi 12 mars, 18h : messe pour les défunts des familles P.W.-D.S.

Paroisse saints-Pierre-et-Paul, Warneton

Mercredi 27 février, 18h : messe pour les paroissiens. Dimanche 3 mars, 9h30 : messe dominicale. Mercredi 6 mars, mercredi des Cendres, 18h : messe avec imposition des cendres. Mercredi 13 mars, 18h : messe pour les paroissiens. Dimanche 17 mars, 9h30 : messe pour Mr le curé Joseph ; messe pour les enfants de la 2e année de catéchèse et pour les paroissiens.

Paroisse saint-Martin,    Bas-Warneton

Dimanche 24 février, 11h : messe dominicale. Mercredi 27 février, 8h30 : messe hebdomadaire à la demande des familles Duthoy-Platteau. Dimanche 10 mars, 11h : messe dominicale. Mercredi 13 mars, 8h30 : messe hebdomadaire à la demande de la famille Loijs.

Paroisse saint-André, le Bizet

Samedi 23 février, 17h30 : messe pour Victor et Victoire Bonnel ; messe pour la famille Decherf-Jonville et Jacky Debeusscher ; messe pour deux défunts. Lundi 25 mars, 18h : messe en remerciement à sainte Rita. Mercredi 27 février, 18h : messe pour M.C. et B.C.L.C. Vendredi 1er mars, 18h : messe pour la famille Frémaut et ses défunts ; messe pour la famille Carpentier-Desoutter. Samedi 2 mars, 17h30 : messe pour Renée Godvin ; messe pour les défunts de la famille Carpentier-Desoutter ; messe pour les défunts de la famille L.P. Lundi 4 mars, 18h : messe pour les défunts d’une famille. Mercredi 6 mars, mercredi des Cendres, 18h : messe pour J.D.M.T. avec imposition des cendres. Vendredi 8 mars, 18h : messe pour la famille Pétillon. Samedi 9 mars, 17h30 : messe pour Renée Godvin ; messe pour les défunts de la famille L.P. ; messe pour Etienne Sabin, messe pour les familles Sabin-Béghin et Balloy-Maes. Lundi 11 mars, 18h : messe pour M.C.J.L. Mercredi 13 mars, 18h : messe pour J.M.D.T. Vendredi 15 mars, 18h : messe pour un défunt P.L. Samedi 16 mars : 17h30 : messe pour Renée Godvin ; messe pour la famille Decherf-Jonville et Jacky Debeusscher ; messe pour les défunts de la famille L.P. ; messe pour la famille Carpentier-Desoutter.

Carnets de famille

Nous ont quittés dans l’espérance de la résurrection:

Marguerite Ferla de Comines, le 5 février à l’âge de 89 ans. Georgette Naert de Ploegsteert, le 8 février à l’âge de 94 ans. Madeleine Parez de Warneton, le 9 février à l’âge de 98 ans. René Turpin du Bizet, le 10 février à l’âge de 99 ans. Marie-Louise Ghesquière de Comines, le 11 février à l’âge de 78 ans. Jacqueline Verschaeve du Bizet, le 12 février à l’âge de 82 ans. Brigitte Carlier de Bas-Warneton, le 12 février à l’âge de 66 ans. Yvan Grimmonpré du Bizet, le 14 février à l’âge de 83 ans. Sylviane Loock-Hespel de Warneton, le 15 février à l’âge de 82 ans.

Film sur Jean Vanier

Le nouveau film « Jean Vanier, le sacrement de la tendresse » sera projeté lors d’une séance unique le jeudi 28 février à 20h au Ciné Lumières (1 rue de la gare) à Armentières. Jean Vanier  a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle des personnes qui souffrent d’un handicap mental.

Compte tenu des vacances  de carnaval, le prochain «  Lys et moi » express sera disponible à partir du 17 mars.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *